Vous êtes ici

Témoignages

Kadri - Construction

Etre délégué, c’est un sacré boulot, mais ma plus grande satisfaction, c’est de voir les travailleurs contents.

Ludovic - Logements sociaux

Je pensais être le seul à avoir des problème avec le travail. Je me suis rendu compte que c’était loin d’être le cas. Je suis donc devenu délégué.

Véronique – Titres-services

L'enjeu dans le secteur, c'est de surmonter l'isolement des travailleuses. Avec le temps, les liens se créent. C'est une richesse incroyable.

Emile - Logements sociaux

Un délégué, c’est quelqu’un qui est à l’écoute et qui réfléchit de manière constructive. Et quand on ne voit pas de solution, on demande de l’aide.

Olivier - Fabriques de ciment

Etre délégué, ça donne un poids incroyable : on permet aux travailleurs d’avoir la confiance, de pouvoir dire non si quelque chose ne va pas.

Eddy - Carrières

Etre délégué, ça s’apprend, au fur et à mesure. Et le dialogue reste le meilleur moyen d’arriver à des résultats.

Jean-Claude - Papier

On ne devient pas un bon délégué en un jour. Ça s'apprend au fil du temps, notamment grâce aux formations. Nous ne sommes pas seuls.

Patrick - ETA

Etre délégué, c’est être en première ligne en cas de clash. Mais quand on voit que les travailleurs nous suivent à 100 %, c’est encourageant.

Manoje - Construction

C’est tous ensemble que nous pouvons faire changer les choses. Il faut que nous soyons tous conscient que ‘je’ tout seul ne sais rien faire.

Karina - Papier

Pour être un bon délégué, il faut le faire avec le cœur. Il faut d’abord le faire pour aider les autres avant de penser à s’aider soi-même.

Pages