Vous êtes ici

Jean-François – Industrie du bois

Au départ, je suis devenu délégué parce qu’on me l’a demandé et surtout parce qu’on m’a mis le pied à l’étrier. D’ailleurs aujourd’hui encore, je suis soutenu dans ce rôle.

Etre délégué, ça m’apporte beaucoup en termes de relations humaines, aussi bien avec la direction qu’avec les camarades. Mon but à moi, c’est toujours d’essayer d’arranger les bidons.