Vous êtes ici

Menez campagne dans votre entreprise pour plus de pouvoir d’achat

Vendredi 25 Mars 2016

A première vue, on pourrait croire que la concertation sociale concernant le pouvoir d'achat est très éloignée de la réalité dans votre entreprise. Mais ce n’est pas le cas. En tant que délégué, vous pouvez aussi surveiller la mise en œuvre des différents accords conclus en matière de salaire, obtenir des informations concernant les finances de votre entreprise et plus encore.

La FGTB envoie des représentants dans tous les organes de concertation et ces représentants défendent les points de vue qui ont été définis par l’ensemble de la FGTB. Si vous êtes actif syndicalement, vous participez à cette concertation et vous faites donc entendre votre voix.

Au sein du conseil d’entreprise (CE), vous recevez les informations économiques et financières de votre entreprise, du groupe dont elle fait partie et du secteur auquel elle appartient. Cela vous permet de voir combien de richesses sont produites grâce à votre travail et comment votre entreprise utilise ces richesses. Ces informations sont précieuses pour vous aider à atteindre nos exigences en matière de pouvoir d’achat. Vous pouvez aussi surveiller la mise en œuvre des différents accords conclus en matière de salaire et de conditions de travail.

  • Les travailleurs reçoivent-ils le salaire correct? 
  • Ceux-ci sont-ils payés à temps ? 
  • Les heures supplémentaires sont-elles correctement payées? 
  • Les travailleurs reçoivent-ils toutes les primes auxquelles ils ont droit?

Même si vous siégiez au Comité pour la Prévention et la Protection au Travail, le CPPT, et que vous n’êtes pas en première ligne pour les discussions autour du pouvoir d’achat, vous êtes aussi concerné par cette thématique. Vous participez quoi qu’il arrive au processus décisionnel de la FGTB. Ce qui vous permet de participer à nos discussions sur le pouvoir d’achat, parmi de nombreux autres thèmes.

Nos délégués prennent la parole

Ann - Nettoyage

"Le pouvoir d’achat est très important dans notre secteur. Nous défendons la prime RGPT que perçoivent les travailleurs hors entreprises, qui n’ont pas d’accès aux toilettes ou à un réfectoire. Nous sommes moins friands des chèques-repas pour lesquels le travailleur doit aussi payer. Lorsque nous faisons des visites de chantier, nous vérifions aussi si les salaires des travailleuses sont corrects, si tout le monde est bien dans la bonne catégorie par exemple".

Stefan - Transformation du papier

"Dans notre entreprise, nous essayons de défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Lors des négociations de CCT, nous négocions pour par exemple obtenir des augmentations de salaire brut, de meilleurs avantages en matière d’assurance hospitalisation ou encore l’augmentation des chèques-repas. Nous voulons convaincre les travailleurs de voter pour la FGTB et par la même occasion, de se battre avec nous contre les attaques sur notre pouvoir d’achat, comme l’augmentation de la TVA sur l’électricité ou le saut d’index. Pour la FGTB, c’est inacceptable et nos représentants au plus haut niveau défendent notre index contre les employeurs et le gouvernement".